mercredi 1 janvier 2014

1957/1977. Chronologie des révoltes de la jeunesse

Voici une chronologie succincte, lacunaire et certainement subjective, présentant une série d'événements très divers et d'importance inégale qui, chacun à sa façon ou à son niveau, auront marqué l'époque des révoltes de la jeunesse. - Cette première partie commence en 1957, douze ans après la fin de la Seconde guerre mondiale et ses 50 à 60 millions de morts estimés, douze ans après la libération des camps de concentration et le déclenchement de la foudre atomique. Et nous sommes en pleine guerre froide...

1. - 1957 / 1967

1957 - USA. Viking Press publie le roman autobiographique On the Road (Sur la Route) de Jack Kerouac, figure emblématique de la Beat Generation.

1957 - Paris. Un hôtel délabré du Quartier latin (au 9, rue Gît-le-Cœur) est choisi par les poètes Allen Ginsberg et Peter Orlovsky, puis par Gregory Corso, William Burroughs et d'autres amis comme point de chute, ce qui lui vaudra le surnom de Beat Hotel.

1957 (16 janvier) - Liverpool. Ouverture du Cavern Club, l'un des berceaux mythiques de la musique pop.

1957 (25 mars) - Rome. Signature des traités instituant la Communauté économique européenne et la Communauté européenne de l'énergie atomique, qui entreront en vigueur le 1er janvier 1958.

1957 (juillet) - Cosio di Arroscia (Italie). Création de l'Internationale situationniste.

1957 (25 juillet) - Tunis. Habib Bourgiba devient le premier président de la nouvelle République Tunisienne.

1957 (26 septembre) - New York. Première de la comédie musicale West Side Story de Leonard Bernstein au Winter Garden Theatre.

1957 (3 octobre) – Berlin. Willy Brandt (SPD) devient maire de la ville (jusqu'en 1966).

1957 (17 octobre)Memphis (Tennessee). Première du film Jailhouse Rock de Richard Thorpe avec Elvis Presley.


1958L'éditeur Einaudi republie à Turin Se questo è un uomo (1947), de Primo Levi qui raconte, dans un langage sobre et sans haine, sa captivité à Auschwitz (1943/45), réussissant - paradoxalement ! - à communiquer l'indicible horreur concentrationnaire. L'auteur mettra fin à ses jours en 1987 et il faudra attendre l'année de sa mort pour lire la première traduction française de cette œuvre majeure de la littérature mondiale  (Si c'est un homme, Paris, Julliard).

1958 (1er janvier)Annecy. Ouverture du premier magasin Carrefour.

1958 (28 janvier) – Paris / France. Sortie du film Ascenseur pour l'échafaud de Louis Malle, bande originale de Miles Davis.

1958 (27 mars)Moscou / URSS. Après le limogeage de Nikolaï Boulganine, Nikita Khrouchtchev obtient les pleins pouvoirs en Union Soviétique.

1958 (13/19 mai) – Alger. Création d'un comité de salut public conduit par le général Massu, avec la participation du général Salan qui lance un appel au retour du général de Gaulle. Celui-ci se déclare « prêt à assumer les pouvoirs de la République ».

1958 (29 mai)Paris / France. René Coty, président de la République, fait appel à Charles de Gaulle, qui accepte de former un gouvernement. Il est investi le 1er juin par l'Assemblée nationale.

1958 (4 juin)Alger. Le Général de Gaulle tient un discours où il prononce sa célèbre formule « Je vous ai compris », très ambiguë, puisqu'elle s'adressait apparemment à toutes les parties engagées dans le conflit.

1958 (27 novembre)Moscou. Ultimatum de Khrouchtchev aux alliés occidentaux (France, Grande Bretagne, USA) occupant Berlin-Ouest : sous prétexte de vouloir mettre fin au statut quadripartite de la ville, il vise surtout à l'intégrer entièrement à la zone d'influence soviétique. Cet ultimatum ne sera pas suivi des faits et prendra fin au bout de six mois.